Aoc : Saint PÉray Les Potiers 2012

Vente : aoc : saint pÉray les potiers 2012

  • Noté : 0.0 sur 5
  • 0.0
  • 0.0
  • 0.0
  • 0.0
  • 0.0
N.C. Aucun commentaire

Présentation du produit

AOC : SAINT PÉRAY LES POTIERS 2012

• Origine : issu de plusieurs parcelles en pente douce exposées Sud-Ouest et situées sur la commune de Saint Péray. « Les Potiers » n’est pas le nom du lieu-dit mais une marque commerciale pour identifier la cuvée.

• Terroirs : alluvions à galets.

• Encépagement : marsanne et roussanne.

• Viticulture : vignes enherbées pour lutter contre l’érosion. Sans insecticide ni pesticide, le nombre de traitements est restreint en fonction de la météo, l’apport d’engrais très faible est exclusivement organique, respect de l’équilibre des sols et de la plante. Maîtrise de la vigueur et des rendements, effeuillage, vendanges en vert pour une meilleure maturation des raisins.

• Vinification : les raisins sont vendangés manuellement. A la cave, tri et pressurage. Fermentations alcoolique et malolactique en barriques, avec les levures naturelles.

• Élevage : 9 mois en barriques, sur lies, sans soutirage, avec batonnages réguliers.

• Degré d’Alcool : 12,5 % Vol.

• Production : env. 8 200 bouteilles.

• Style : vin flatteur, expressif et frais, bouquet de fruits à noyaux mêlé à des notes suaves de fleurs blanches. Bouche équilibrée, beau volume et final acidulé.

• Garde : à boire sur le fruité jusqu’à 3 ou 4 ans.

• Accord : servir à 12°. Poissons grillés ou au four, fondue japonaise de poissons (saumon, noix de Saint Jacques et moules), dans un bouillon parfumé au gingembre.

A propos du producteur

Domaine Yves Cuilleron

Domaine Yves Cuilleron
Producteur à Chavanay (42410) dans le terroir Le haut-vivarais

« Depuis toujours, j’aime la dégustation et la gastronomie. Le vin fait partie de mon histoire familiale depuis trois générations. Le domaine ne m’était pas destiné mais la passion m’a ramené à mes racines de vigneron et en 1987, j’ai repris le domaine familial. » Lieu remarquable Le Rhône septentrional : une terre de vin rythmée par un fleuve. Le fleuve est un pli de terre qui entoure le vignoble et lui donne son authenticité, son point d’origine. Des gorges étroites, des pentes abruptes, des terrasses impressionnantes. Dans cette géographie imposante, la vigne tient sur ses pieds pour offrir des vins somptueux. Le Rhône a donné au vigneron son port d’attache et le vignoble prend sa source sur cet exceptionnel rivage. Terroirs exceptionnels La nature ne fait jamais rien par hasard. Sur cette partie escarpée de la Vallée du Rhône, les premières empreintes de feuilles de vigne remontent à 7 millions d’années. Vienne était déjà célèbre pour ses vins dès le IIème siècle avt J.-C. La vigne a poussé sur les hauteurs, là où la terre était la plus maigre. On y trouve une belle unité géologique à dominante granitique. Rive droite (Côte-Rôtie), les gneiss et micaschistes signent les paysages abrupts ; les granits et alluvions (Condrieu et Saint-Joseph) signent les paysages plus arrondis. Rive gauche, on trouve le même sous-sol dans la partie centrale du vignoble. Au Nord et au Sud, il est davantage assis sur des terrasses alluviales quaternaires constituées de sédiments argileux pliocènes ou miocènes. Viticulture pointue Yves Cuilleron refuse le « prêt-à-penser ». Sa vision de la viticulture est toute personnelle : ni conventionnelle, ni bio, ni biodynamique. Sa philosophie est simple : « Produire les meilleurs raisins possibles ». Il pratique donc une viticulture « raisonnable » où l’observation est déterminante. Tous les travaux de la vigne indispensables à la qualité des raisins sont mis en œuvre : plantations du cépage viognier issues exclusivement de sélections massales provenant des vignes familiales ; plantations du cépage syrah issues de clones qualitatifs et de sélections massales provenant des vignes familiales. Développement durable Le vignoble : 52 hectares de vignes • 25 hectares de vignes plantées serrées majoritairement en terrasses. Une haute densité de plantation pour une vigueur faible. Seulement quelques grappes par ceps pour les raisins de qualités. • 27 hectares de vignes plantées larges dont l’enracinement est profond avec un enherbement permanent qui régule la vigueur, limite l’érosion et active la vie microbienne des sols. Le non travail des sols limite les passages de mécanisation. Le travail de la vigne : Mis à part les traitements phytosanitaires et le broyage de l’herbe, tous les travaux sont réalisés à la main. La nécessité d’une main d’œuvre importante pour un travail qualitatif. La faible vigueur des vignes, l’effeuillage et les vendanges en vert permettent une aération maximum et donc diminue la sensibilité aux maladies. Une façon naturel de protéger sa vigne et ainsi de limiter les traitements. Entretien des sols et fertilisation : Un raisonnement à long terme. La nécessité de préserver la faune, la flore et les équilibres organiques et physiques des sols pour la pérennité de la culture. La topologie de notre vignoble et les risques d’érosion rendent difficile le travail du sol. Nous sommes donc contraint d’utiliser des désherbants. Toutefois nous utilisons des produits choisis en fonction de leur classement toxicologique et nous en limitons leurs applications à la période de croissance de la vigne. Pour maintenir une vigueur faible nous n’apportons que très peu d’engrais à nos vignes. Les engrais que nous utilisons sont d’origine organiques. Les traitements phytosanitaires : La production de raisins de qualité nécessite des traitements phytosanitaires. Nous prévoyons chaque année notre calendrier de traitements puis nous adaptons leurs applications en fonction des conditions climatiques ainsi que les besoins de la vigne. L’objectif est de réaliser le moins de traitement possible. Seulement 3 à 5 traitements sont réalisés en moyenne par an. L’important est d’alterner les différentes matières actives dont le souffre et le cuivre pour permettre une efficacité maximum avec le minimum de produit. Ces derniers sont choisis en fonction de leur classement toxicologique (pour l’utilisateur et pour l’environnement), mais aussi en fonction des doses de matières actives apportées. Nous ne voulons pas mettre en péril l’avenir de notre vignoble. Sur la majorité de nos parcelles nous n’avons jamais utilisé d’insecticide depuis plus de 20 ans et sur certaine zone problématique nous pratiquons aujourd’hui une lutte par confusion sexuelle, une pratique respectueuse de l’environnement et de la faune auxiliaire du vignoble Ouvert sur rendez-vous du lundi au samedi de 9h à 12h et de 14h à 17h30. Groupe accepté (maximum 50 personnes) sur rendez-vous. Fermeture Dimanche et Jours fériés • Fermeture annuelle : Août

Voir tous les produits de ce producteur
Formulaire de contact
Formulaire de contact

Vous devez être membre pour pour ajouter une photo. Inscrivez vous ou connectez vous

Vous devez être membre pour pour poster un commentaire. Inscrivez vous ou connectez vous

Produits de la même catégorie

Produits de la même catégorie